tTok, l'art dans la forme et dans le fond

2019ko Abenduaren 12a | Laurent PLATERO | Mediabask

Jusqu'au 5 janvier, Ttok, le nouveau lieu d'expositions d'Ustaritz accueille trois plasticiens. Viviane Michel et Alain Jouve sont accueillis par l'artiste résident If Matxikote.

Partir à la rencontre d'If Matxikote, c'est découvrir un artiste dont le travail oblige à la confrontation avec sa propre conscience, et laisser l'esprit choisir entre le déni ou la réflexion idéologique. Jusqu'au 5 janvier, il accueille les visiteurs dans son espace de création à Ustaritz, dans lequel il cultive depuis dix ans ses quadruples personnalités créatives: peinture, graphisme, webdesign, et distributeur de noms de domaine en ".eus".

Désormais, l'espace est remanié pour être identifiable comme un véritable lieu d'exposition ouvert à des artistes invités, et re-nommé "Ttok" pour marquer d'un mot et d'un logo cette métamorphose. "Ttok, c'est l'onomatopée de la création", explique-t-il à tous ceux qui franchissent sa porte d'un humoristique "Ttok ttok!" verbal. Dans ces 30 m2, il poursuit sa démarche artistique, adossant sa technique picturale à un nécessaire désir de fond.

"J'avais abordé l'idée d'animer et d'être attiré par l'érotisme", introduit-il, en référence à la série Arrak eta garrak, qui avait fait grand bruit dans l'univers artistique bayonnais, il y a huit ans. La représentation de ces hommes nus avait poussé le restaurant qui l'ex-posait à demander le retrait de quelques toiles, sous la pression d'une clientèle reluquant volontiers les publicités Aubade, mais bien plus prude lorsqu'il s'agit de dévêtir le patriarcat.

CONFRONTER LES HABITATS

Lorsqu'on lui demande si son art est politique, l'artiste répond sans un soupçon d'hésitation. "Tout est politique et c'est comme ça que je conçois mon travail. La nudité masculine reniée alors que la féminine est utilisée à outrance est un exemple. Je veux montrer du doigt cette société qui prétend être quelque chose alors qu'elle en est très loin. Je ne suis pas très fort avec les mots, alors je dessine".

La série qu'il présente actuelle-ment, Hirisilduak, a changé son angle d'attaque, mais pas sa détermination. "Le thème de liberté de l'être humain commence à se diriger vers l'urbanisme". On y voit comme des plans qui se suc-cèdent. D'un côté, des maisons individuelles segmentées en noir et blanc, avec jardinets et clôtures. De l'autre, un habitat concentré tout en couleurs.

"C'est impensable pour certains, mais l'habitat concentré permet de laisser la place à la nature. Aujourd'hui, tout le monde veut son petit chalet. Des zones résidentielles telles que Uztaritze empêchent tout lien social ou avec la nature". If Matxikote discute de son travail avec les visiteurs, et c'est bien là l'objectif de Ttok: échanger.

GÉNÉRATION CASSIN

"L'idée de Ttok: sortir l'art des grandes villes. A Uztaritze, il n'y a pas de lieu d'expo à part la salle municipale ou la salle Lapurdi, qui ne sont pas du tout adaptées", poursuit-il. Il aimerait même aller jusqu'à l'échange artistique avec les artistes invités. Pour cette première, il partage les murs avec Viviane Michel et Alain Jouve.

Elle fait un travail de dessins au trait fin, dans un univers entre chimères surréalistes et envolées bucoliques. Lui questionne le cochon sous toutes les coutures. Des œuvres humoristiques entre jeux de mots (comme la "Truirelire") et triptyques graphiques. "Il a grandi à Lyon, avec un balcon comme aire de jeu. En se promenant ici, il a vu des cochons, et s'est rendu compte qu'ils n'avaient pas leur place dans l' histoire de l'art", sourit If Matxikote.

Les trois artistes sont liés d'une histoire commune: Alain Jouve était le professeur d'arts plastiques de ses deux compères au lycée Cassin de Bayonne, dans les années 1993 à 1995. L'espace Ttok reste ouvert à d'autres artistes, mais le maître des lieux souhaite garder ses valeurs à l'esprit. "Je veux qu'il y ait une démarche, pas que de la technique".

Naturaren zainak eta hiriaren zainak

2020eko Martxoaren 12a

Christiane Giraud eta iF-en 18 obren Erakusketa apirilaren 27ra arte ikusgai dago. Obrak egiazki ikustea baino hoberik ez badago, hemen duzu aurre gusturako bideoa

tTok, la nouvelle galerie d'art, est née

2019ko Azaroaren 25a | Sud Ouest - Belxa

Une nouvelle galerie dédiée à l'art sous toutes ses formes est née. Son nom: tTok. On peut y entrer en toquant à sa porte sans hésiter tous les jours de la semaine, du lundi au jeudi de 10 heures à 19 heures et le vendredi de 10 heures à 17 heures. Elle est basée à Joaniskobaita, Purgu (à coté du restaurant Chez Pélot) et iF Matxikote qui est a l'origine de sa création a décidé d'y inviter trois artistes par trimestre à compter de ce mois de novembre.

Estreinaldi arrakastatsua!

2019ko Azaroaren 21a

2019ko azaroaren 15a tTok Uztaritzeko arte lekuaren nolabaiteko irekitze ofizial gisa geldituko da, egun hartan estreinatu baitzen bertan antolatutako lehen erakusketa kolektiboa.

tTok, artea hurbilagotik Uztaritzen

2019ko Irailaren 18a

Artista tailerra arte leku irekia bilakatu da. tTok-en hemengo eta hango artisten obrak erakutsiko dira. Lekuak 30 metro karratu ditu lurrean eta horiek bezain beste paretetan. Deneri irekia da.

Harremana


tTok - Joaniskobaita, Purguko kurutzeko plaza - 64480 Uztaritze (Lapurdi - EH)
+33 (0) 601 980 024 | +33 (0) 559 930 561